Le plan complet des aides et les améliorations

A ce jour, trois aides sont offertes aux particuliers au niveau national pour financer les travaux de rénovation énergétique :

Malgré l’abondance des aides disponibles, on peutnoter  que le rythme des rénovations des logements reste insuffisant. Le principal frein de la rénovation énergétique réside avant tout dans sa complexité. Trop souvent, les aides sont soumises à des règles d’éligibilité, des modalités et des barèmes qui ne sont jamais identiques. Par conséquent et dans un souci de simplification, le Gouvernement a mis en place un plan pour améliorer les différents aides énergétiques, qui sera selon lui plus juste et plus efficace.

Quels sont les changements ?

Pour 2020, le Gouvernement va mettre en place une prime unique fixée en €. Elle succédera aux aides du CITE et de l’ANAH.

Elle sera versée sous forme de prime :

  • En 2020 la moitié des concitoyens les moins aisés pourront en bénéficier, et en 2021 la prime s’étendra à tous les français éligibles. Dès la fin des travaux, la prime sera versée dès la fin des travaux.
  • Pour les concitoyens aux revenus supérieurs, elle sera versée transitoirement dès 2020 sous forme de crédit. En effet les ménages avec des ressources dépassant les barèmes, pourrons continuer à profiter des des aides versées par les entreprises qui vendent de l’énergie (CEE) mais ne seront plus éligible à la prime.

Cette aide va-t-elle être plus simple, plus juste et plus efficace ?

Oui, l’aide sera plus simple !

Le versement se fera sous forme d’une prime en euros et qui dépendra du type de travaux. Dès la fin des travaux, elle sera donné en une fois. Par conséquent cela facilitera le passage à l’acte des ménages, car ils ne seront plus obligés d’avancer le montant des aides accordées. Parallèlement Il sera désormais possible, en quelques clics, d’obtenir cette prime via internet, grâce à une plateforme nationale. Dans un premier temps ils devront valider la demande d’aide sur la base d’un devis, et ensuite la prime sera reversée juste après les travaux, sur l’envoi de la facture.

Oui, l’aide sera plus juste !

Pour les personnes ayant des ressources dites modestes et très modestes, le montant de la prime sera plus significatives, pouvant couvrir pour le ménage, jusqu’aux 2/3 de la dépense. A l’inverse, pour ceux dont les revenus sont plus importants et qui aujourd’hui peuvent bénéficier du CITE pour remplacer leur chaudière en fin de vie, ne pourront demain que bénéficier des aides versées par les entreprises de l’énergie (CEE).

Le reste à charge, pour l’ensemble des foyers, pourra continuer à être financé par des aides des collectivités, ou encore par l’éco-Prêt à Taux Zéro qui reste ouvert à tous et dont les modalités ont été récemment simplifiées. Pour les ménages éligibles au chèque énergie, qui sera d’ailleurs réévalué en 2020, pourront également l’utiliser pour financer des travaux de rénovation énergétique.

Oui, l’aide sera plus efficace !

La prime ne sera plus proportionnelle au coût des travaux, mais sera déterminée à partir des économies d’énergie qui seront réalisées. Cela aura pour but que chaque euro d’aide permettra d’éviter davantage d’émissions polluantes. Au final en 2020, afin d’aider les Français à rénover leur logement, l’effort Gouvernemental et celui des entreprises va augmenter pour dépasser 3,5 milliards d’euros.